Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/03/2014

DIFFERENCE : "Le cinéma me donne un autre regard sur moi" (Emmanuel LAFOND)

C'est l'histoire presque banale d'un "petit gars" venant de la région Bordelaise, prenant ses bottes de 7 lieux pour s'ouvrir au monde et aux autres....Parler de sa différence pour lui est un sujet presque anodin !

Depuis sa plus tendre enfance Emmanuel n'affiche guère de compassion pour celui qui reste en lui, pour toujours..."Et bien quoi, ce mal je l'ai dompté, apprivoisé et parfois je m'amuse de lui en coulisse comme dans une pièce de théâtre, sans l'équivoque d'un doute qu'il est une part de moi, et du regard des autres !!!" C'est par ce dialogue  que nous comprenons que le syndrome de Franceschetti connu sous le nom de "Treacher Collins (TCS)" habite ce grand jeune homme aux yeux bleus et doux, âgé de 25 ans et dont la maturité révèle le talent d'un artiste comédien qui bouillonne en lui...

Diplômé de de l'IMCA PROVENCE (Avignon), l'institut audiovisuel a développé son intérêt pour l'image..."C'est aussi un peu grâce à Matthieu DELORMEAU (Tellement vrai), quand je suis passé dans son émission que j'ai voulu tenir une caméra, jouer la comédie, faire du montage et plus encore !!" nous raconte les yeux brillant Emmanuel dès sa sortie de train, à la terrasse de café à Nîmes ! A réfléchir celui-ci est un touche à tout de l'image : Il produit "L'amour sans définition" un court-métrage énigmatique et révélateur de sa puissance imaginative, en noir & blanc où le sujet porte notre regard sur les sentiments, les premiers émois d'une jeunesse timide mais profondément altruiste !! En poursuite de son chemin de pèlerin,il rencontre Charles Louis la Salle (artiste peintre), un documentaire sur l'oeuvre et le travail de l'homme habitant un couvent !! Emmanuel participa à des festivals de court-métrages comme cadreur réalisateur de capsules vidéos pour le web et aujourd'hui "pour s'amuser..." raconte t'il, il détourne des photos sur son ordinateur en se mettant en scène sous la forme de "selfies" et diffuse sur sa page Facebook des perles d'images en noir & blanc et couleur !!

Pour cette année, il tournera dans la production Ardéchoise d'un court-métrage baptisé "Je te jure...", le film se réalisera fin du mois de juin à Joyeuse..."Je pense revenir au mois de mai en repérage du film de Eric Fontaine, pour mieux m'investir dans la peau d'André, un jeune père de famille bouleversé par la mort de sa fille..." Malgré sa joie de vivre communicative, le sujet dramatique ne fait pas peur à notre comédien en herbes qui avoue franchement aimer la vie, rire avec les filles et le bon vin !!! Tout un programme.cinéma, court-métrage, acteur, portrait, syndrôme de Franceschetti, Emmanuel Lafond

 

)

06/03/2014

COURT-METRAGE : Alain FORTUNAT le Nîmois prend l'accent du Sud...

HAMEAU le court-métrage qui sera diffusé dès le mois d'avril dans les cinémas de la région, présente Alain Fortunat...

C'est le rôle de "Rocco" un truand Corse qu'a interprété le comédien Nîmois, dans le premier film d'Eric FONTAINE, nous étions sur le tournage du film pour ce petit reportage exclusif enregistré dans les garrigues sur les hauteurs de Nîmes !cinéma, film, tournage, Alain Fortunat, humour, Corse, court-métrage

Lire la suite

05/03/2014

CINEMA :L'Alésien Jean-Michel RAMIREZ a joué dans "HAMEAU"...

Plus connu sous le pseudonyme de JM Rz (facebook), nous avons appelé le comédien qui en ce moment tourne "Alais 1629", il est revenu par téléphone sur le rôle de Bobby un truand taiseux un brin solitaire : "Quand Eric Fontaine m'a proposé le rôle, après lecture de son scénario j'ai tout de suite pensé à un personnage élégant au regard sombre, d'ailleurs c'est Michel CARON le metteur en scène qui m'a donné les "clés" pour le théâtre et le cinéma, quand l'écriture m'inspire je puise dans les conseils de mon ami Michel et comme par mimétisme les traits du personnage m'envahissent, un peu comme si un fantôme surgissait en moi..."

Actuellement à la réalisation du teaser de son long-métrage, le comédien nous a rajouté "Par amitié avec Eric j'ai pris plaisir à jouer un truand, même si au fond de moi-même jouer un malfrat est loin de ma personnalité...aujourd'hui dans mon travail de metteur en scène avec Gilles RENOTTE je comprends aussi toute la difficulté de réalisation, même si mes contacts avec ARTE & TF1 me permettent d'avancer dans le film en tournage ce printemps, je remercie Eric de cette expérience qui m'est utile sur "Alais 1629"..."cinéma, film, court-métrage, Jean-Michel Ramirez, Nîmes, Alès, comédien, histoire

Lire la suite