Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/03/2014

CINEMA :L'Alésien Jean-Michel RAMIREZ a joué dans "HAMEAU"...

Plus connu sous le pseudonyme de JM Rz (facebook), nous avons appelé le comédien qui en ce moment tourne "Alais 1629", il est revenu par téléphone sur le rôle de Bobby un truand taiseux un brin solitaire : "Quand Eric Fontaine m'a proposé le rôle, après lecture de son scénario j'ai tout de suite pensé à un personnage élégant au regard sombre, d'ailleurs c'est Michel CARON le metteur en scène qui m'a donné les "clés" pour le théâtre et le cinéma, quand l'écriture m'inspire je puise dans les conseils de mon ami Michel et comme par mimétisme les traits du personnage m'envahissent, un peu comme si un fantôme surgissait en moi..."

Actuellement à la réalisation du teaser de son long-métrage, le comédien nous a rajouté "Par amitié avec Eric j'ai pris plaisir à jouer un truand, même si au fond de moi-même jouer un malfrat est loin de ma personnalité...aujourd'hui dans mon travail de metteur en scène avec Gilles RENOTTE je comprends aussi toute la difficulté de réalisation, même si mes contacts avec ARTE & TF1 me permettent d'avancer dans le film en tournage ce printemps, je remercie Eric de cette expérience qui m'est utile sur "Alais 1629"..."cinéma, film, court-métrage, Jean-Michel Ramirez, Nîmes, Alès, comédien, histoire

Lire la suite

24/12/2013

ALES FAIT LE BUZZ DANS LES CINOCHES...

Alès : Une voiture cabriolée, roule plein "Gaz" sur les quais du Gardon...en fond de scène le "Mont Ricateau" marque le paysage dénudé des anciens terrils qui surplombent la petite cité Cévenole. Eté 2012, une voiture suiveuse filme la scène précédée par la police municipale qui pour l'occasion avait réglementé la circulation, pour Katell ce petit bout de femme réalisant "SUZANNE"...

Au fond Katell Quillévéré a posé sa caméra et son équipe (35 personnes) du cimetière "Laval-Pradel" à Saint Martin de Valgalgues, jusqu'au port de Sète, en passant par la prison de Tarascon et Marseille.

C'est le contexte économique en berne qui a permis à la réalisatrice de trouver une solution moins onnéreux, de vouloir tourner en province et de choisir Alès, ville qui souffre socialement...Le choix de la barre HLM de la grand rue Jean Moulin, et de cet appartement modeste forge la panoplie du film dans ce Alès dégradé et veillissant. "Suzanne mère adolescente qui quelques années plus tard tombe amoureuse d'un petit trafiquant de drogues" donne le tempo d'un film magnifiquement interprété dont l'héroïne principale est Sara FORESTIER . Au final Alès a obtenu un rôle sur mesure et par cette porte rentre dans le Panthéon du 7ème art...

Alès, film, cinéma, Suzanne, Sara Forestier


Lire la suite