Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2009

Gran Torino

La signature Clint EASTWOOD sur son dernier film "Gran Torino" marque une réalisation, où le maître du cinéma, (dans le rétroviseur de sa carrière), ajoute un label de plus, dans une riche panoplie d'options, qui se transforment en éssais réussis.
L'histoire du film, entremèle les communautés hmong, latinos & afro-américaines, où le décor d'un quartier, campé dans une petite ville américaine, fait penser à un tableau de Guy Johnson, les armes et la loi du plus fort en plus.
C'est bien, une prise de conscience, du choix des armes, et de son "actif" cinématographique, que Clint Eastwood, s'interroge après le bon, la brute et le truand (1966).
Walt Kowalski, le héros du film, émerge de ces guerres de gangs, où le bon sens, voudrait que l'on mange des nems et que l'on échange des visions, sur l'origine des cultures, plutôt que d'avoir peur de l'autre.
Clint rentre dans le film, comme le réalisateur des causes perdues, "Gran Torino" est un long métrage haut en émotion, il restera l'aveu le plus sincère de l'acteur qui communique avec son public, et lui donne l'enseignement de l'ouverture des autres.
Merci Monsieur Eastwood !!!